Désubjectivation

Mis en avant

Rédigé par Martine Versel

En 2003, le sociologue Robert Castel met tout particulièrement en perspective le devenir des protections sociales. Il note ainsi qu’a contrario du siècle passé, qui construisait l’ambition démocratique sur des objets sociaux dont on peut faire l’énumération – retraite, assurance maladie, emploi, souci d’un niveau commun de vie, « l’incapacité des Etats-nations à endiguer le marché » (Castel, 2003, p. 41) a dorénavant considérablement altéré ces mêmes objets sociaux. Désormais, le chômage de masse, la précarisation du travail et ses modes relationnels ont définitivement ébranlé ce qui soudait la société jusqu’au premier choc pétrolier des années 1970, en démantelant profondément les solidarités institutionnelles. Le lien social est alors atteint dans sa structure même car, aux principes du collectif et de ses catégories socioprofessionnelles stables, à ceux du commun et de la sécurité fondée sur une garantie du rôle des institutions et de l’Etat-nation, prévaut dès lors ce que d’aucun nomme la « triple alliance ». Castel la spécifie plus avant sous les termes de décollectivisation, réindividualisation et insécurisation. Continuer la lecture

2è journée d’études CIEL – IUT Bordeaux Montaigne – 8/11/2019

Mis en avant

Repenser l’acquisition des compétences informationnelles en direction des « digital na(t)ives » : définitions, innovation pédagogique, écologie de l’attention et accès à l’environnement numérique

Les supports de présentation  des différents intervenants sont désormais disponible ICI

   

55 | 2019 Les « organisations collaboratives » en question

Mis en avant

Sous la direction de Elizabeth Gardère, Jean-Luc Bouillon et Catherine Loneux

Ce dossier consacré aux organisations collaboratives réunit des textes scientifiques francophones. Il s’agit tant d’approches théoriques que d’analyses ou d’études de cas. Dans le prolongement des travaux sur les premiers groupware ou collecticiels (Lépine, 2002), sur les communautés de pratiques (Wenger, 1999), « l’apprentissage collaboratif » (Grosjean, 2007) comme la mise en réseau des Technologies Numériques d’Information et de Communication sont intervenus au cours de la seconde moitié des années 1990. Depuis les années 2000, l’usage de l’épithète « collaboratif » s’est développé dans les discours managériaux et médiatiques. Il est question de travail collaboratif, d’économie collaborative et plus largement de pratiques collaboratives, se diffusant dans l’ensemble des champs de la vie sociale et professionnelle. Continuer la lecture