54 | 2019 Les « organisations collaboratives » en question

Mis en avant

Sous la direction de Elizabeth Gardère, Jean-Luc Bouillon et Catherine Loneux

Ce dossier consacré aux organisations collaboratives réunit des textes scientifiques francophones. Il s’agit tant d’approches théoriques que d’analyses ou d’études de cas. Dans le prolongement des travaux sur les premiers groupware ou collecticiels (Lépine, 2002), sur les communautés de pratiques (Wenger, 1999), « l’apprentissage collaboratif » (Grosjean, 2007) comme la mise en réseau des Technologies Numériques d’Information et de Communication sont intervenus au cours de la seconde moitié des années 1990. Depuis les années 2000, l’usage de l’épithète « collaboratif » s’est développé dans les discours managériaux et médiatiques. Il est question de travail collaboratif, d’économie collaborative et plus largement de pratiques collaboratives, se diffusant dans l’ensemble des champs de la vie sociale et professionnelle. Dans ce foisonnement notionnel, se trouvent entremêlés différents phénomènes hétérogènes. Étudier les pratiques collaboratives rejoint les préoccupations des recherches conduites dans le champ de la communication des organisations, dans la mesure où l’accent est mis sur les modalités de la construction des organisations et des processus d’organisation du social au travers de différents processus communicationnels. Le dossier 55 de la revue Communication & Organisation interroge la relation entre dispositifs, pratiques, discours collaboratifs, en s’intéressant aux processus communicationnels constitutifs des organisations concernées. Il se compose de huit articles, regroupés en trois parties axées successivement sur le collaboratif comme régime d’activité collective, l’équipement sociotechnique des pratiques collaboratives et le lien entre pratiques collaboratives et dynamiques d’évolution organisationnelle.

Les articles de ce numéro sont disponibles en texte intégral via abonnement/accès payant sur le portail Cairn.
Consulter ce numéro