Le désapprentissage : une définition critique

Mis en avant

Rédigé par Eloïse Vanderlinden

Initialement mobilisé en sciences de gestion, le concept de désapprentissage a été défini dans cette discipline comme un effort, supposé nécessaire, d’adaptation. Un consensus s’est ensuite dégagé parmi les chercheurs qui y font référence pour considérer qu’il ne renvoie ni à un phénomène d’oubli, ni de dysapprentissage (cf. Metzger, 2007), mais plutôt à une compétence d’action. D’autres auteurs envisagent le désapprentissage comme un processus qui relève d’enjeux de pouvoir et entretient l’illusion d’une « connaissance possible immédiate aussi immanente qu’effaçable » (cf. Botet-Pradeilles, 2014).

Le concept de désapprentissage est le plus souvent mobilisé dans les contextes organisationnels qui impliquent un mouvement de changement continu. En effet, les mutations contemporaines du capitalisme enjoignent les organisations à s’adapter constamment aux diverses demandes de leurs parties prenantes, mais aussi à de nouvelles exigences sociotechniques et gestionnaires.

Continuer la lecture