Résilience

Article rédigé par Florence HENON et Hélène MARIE-MONTAGNAC

Étymologie et historique du terme

Employé par la médecine chinoise traditionnelle pour évoquer la capacité des systèmes vivants à se régénérer après une blessure grave, le terme de résilience apparait en Grande-Bretagne au XIXè siècle et désigne alors des individus présentant un caractère souple et une résistance physique leur permettant de faire preuve de ressort face aux événements, rejoignant par-là l’étymologie du terme latin resilire, qui signifie littéralement sauter en arrière, rebondir, mais également se rétracter, se libérer d’une contrainte (résilier un contrat). Sur le plan scientifique, le concept est initialement développé dans le domaine de la physique [1] comme la capacité d’un objet à retrouver son état initial après un choc ou une pression continue, mais aussi comme le seuil de rupture d’un corps. Dépassant le cadre des sciences exactes depuis la seconde moitié du XXè siècle, le concept de résilience rencontre aujourd’hui un vif engouement dans de nombreuses disciplines en sciences humaines et sociales.

Continuer la lecture